• Karen Haine

La fermentation


Dans le monde, la Belgique est considérée comme le pays de la bière. Pas parce qu'on est les plus grands consommateurs, mais parce que les brasseurs belges ont créé une gamme avec une grande diversité en termes de saveur, de couleur et de mode de fabircation.


La bière, sa production et sa dégustation font partie intégrale de la culture belge. A tel point qu'en fin 2016, la bière belge a été classée au patrimione immatériel de l'Unesco.


Il y a différentes manières de classer les bières belges. Celle dont on parle aujourd'hui, c'est la fermentation. On peut distinger trois grands groupes: les bières de fermentation spontanée, les bières de fermentation basse et celles de fermentation haute.


Vous pouvez retrouver un classement plus complet via ce lien.


La bière de fermentation spontanée

La bière de fermentation spontanée est représentée par les fameux lambics de la région bruxelloise. La mise en levain s'effectue de manière naturelle, sans ajout de levures, lorsque le moût est encore en contact avec les micro-organismes de l'atmosphère.

Les levures sauvages comme Brettanomyces Bruxellensis et Brettanomyces Lambicus ensemencent le moût au contact de l'air froid. Ces levures ne sont rpésentes que dans certaines régions, notamment là où le lambic est fabriqué: la vallée de la Senne et le Brabant du Sud-Ouest (Pajottenland).


Le lambic est plus connu sous l'appellation de ses produits dérivés tels que la gueuze, la kriek ou le faro.


La bière de fermentation basse

La bière de fermentation basse se nourrit de levures fermentant entre 5°C et 9°C. Les bières à fermentation basse ont un goût très stable, car le risque que se développent des levures sauvages est faible.


Les bières associées sont du type pils, un nom originaire de la ville de Pilsen en Bohème où fut brassée la première bière de ce genre en 1842. Ces bières blondes, peu alcoolisées et très populaires, sont fabriquées par les grands groupes brassicoles du pays.


Un exemple de bière belge à fermentation basse c'est la Jupiler, la Stella et Maes.





La bière de fermentation haute

La fermentation haute désigne l'ensencement des leverures entre 15°C et 20°C. Les bières ainsi produites, appelées "bières spéciales", sont encore brassées de manière traditionnelle, sans aucun additif chimique, et personnalisées par un ajout d'épices, d'aromates ou de sucre. Suivant le type de malt employé, elles présentent une jolie couleur blonde, ambrée ou brune, que l'on appécie à leur maturité. Elles sont plus alcoolisées que les autres bières.


Dans les bières à fermentation haute, les différences de goût sont plus marquées car il y a davantage de risque que des levures sauvages se développent.


Les bières de La Belgitude, sont des bières à fermentation haute!




Selon le mode de brassage et leur histoire (car oui, cela joue également un rôle), on distingue les bières de saison, les bières régionales et les bières blanches, il y a les bières d'abbaye et les bières trappistes. Ces types de bières sont de loin les plus connues, mais grâce à l'ingéniosité des brasseurs belges d'autres types de bières ont récemment vu le jour.


On en reparle bientôt!



Source:

  • "Toutes les bières belges", écrit par Hilde Deweer

  • "Bienvenue à Bruxelles", écrit par Sylvie Da Silva

(c) Copyright - La Belgitude - 2017